mardi 24 mai 2011

c'était un petit jardin ...

... qui sentait bon le métropolitain, mais un jour...

Il était une fois une petite maison de la presse, petit coin de culture pas chère, de rencontres de coin de rue, de bavardages et de bon mots échangés, de résultats de tiercé, de matchs de foot refaits , d'élections et de ragots commentés.
Il était une fois un petit homme derrière son comptoir, l' ami discret des écoliers, des touristes égarés, des amateurs de revues de jazz, des mamies en quête de sourire quotidien, des couples branchés accros de "Vogue" en V.O .
Il était une fois un petit lieu bien tranquille, chaud en hiver, frais en été point d'orgue de la balade, qui sentait bon le papier journal et les crayons neufs à la rentrée.

Il était une fois une petite bicoque un peu perdue, coincé dans un faubourg Montmartre bien trop effervescent qu'elle avait vue changer depuis plus de 30 ans.

Il était une fois une des dernière maison de la presse de Paris.

"Mais un jour près du jardin..."

- oh, vous changez d'activité !
- oui, ça me rend bien triste surtout pour les gens du quartier, mais c'était plus possible, trop de quantités, beaucoup trop d'invendus, et puis se battre avec les créanciers, j'aurais jamais pu vendre !
- vous allez beaucoup nous manquer monsieur !
- merci...oh, monsieur, pour vos revues de Jazz,
vous trouverez au kiosque, sur le boulevard,
- merci, merci beaucoup, mais ça ne sera plus pareil !

"...au fond du jardin une voix chanta :
de Grâce, de Grâce, monsieur le promoteur !
ne coupez pas ces fleurs !"*

Jacques Dutronc, "Le petit jardin"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire