dimanche 19 décembre 2010

L'aile ou la cuisse

A l'instar du truculent film brillament interprété par Coluche père et De Funès, (oui j'dis Coluche Père parce qu'il faut compter à présent avec Colucci fils, Marius de son prénom qui joue peut-être même mieux que le père, enfin bref j'm'égarre), le film sur l'imminence de la malbouffe DONC ou il est question de bouffe en plastique qui est "peinte" sur une chaîne d'usine pour lui donner un air appétissant, par exemple un espèce de poulet de caoutchouc est gonflé puis "doré" à la peinture...mais si vous vous souvenez !

Et ben là ça n'est plus de la fiction, non mais regardez-moi ça, j'ai la preuve que mes clémentines (que j'engloutie par kilos depuis l'enfance, z'avez qu'à demandé à ma chère mère) elle viennent des usines "tricatel".


Un ouvrier à oublié de peindre une tranche, c'est très visible.
Le jour où, comme d'en "Soleil vert" on me fera bouffer des-steak-carré-qui-sont-en-fait-des-p'tiis-vieux-recyclés, je crois que je vivrais définitivement plus que d'amour et d'eau fraîche, ce sera plus prudent!

N'attendez plus les amis, pour un Noël réussi, n'oubiez pas les oranges et autres clémentines "chelous" au pied du sapin ! Ambiance garantie !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire